Blog

Une méthode de rangement qui fait gagner du temps

6 juillet 2021

Partager le post:

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email
méthode organisation de l'espace

L’organisation et le rangement des effets personnels et autres objets (vêtements, vaisselle, jeux, papiers,…) est un des points sur lesquels il est facile de gagner en temps et en sérénité.

 

Je vous propose de vous essayer à une méthode que vous pouvez appliquer à tout espace de vie, de rangement et de stockage.

Aujourd’hui, elle est devenue un automatisme pour moi dès que je veux désencombrer ou réagencer une pièce.

Les bénéfices d’une organisation réfléchie

  • Chaque chose a une place définie. Tous les membres de la famille apprennent peu à peu à connaître ces emplacements et sont donc plus enclins à ranger.
  • Nous retrouvons chaque chose en quelques secondes.
  • Nous rangeons chaque chose très rapidement sans nous poser de question.
  • Puisque nous rangeons rapidement, il nous est plus facile de prendre les bonnes habitudes de remettre en place ce que nous avons utilisé.

Comment je m’y prends

Pour ne pas me disperser et perdre du temps, je définis clairement l’espace que je souhaite organiser : un placard, une pièce, une étagère, un tiroir…

Je me munis d’une poubelle, d’un sac de recyclage, de cartons ou boîtes de différentes tailles.

J’ai aussi à portée de main un feutre, des étiquettes ou des post-it.

Je commence par une extrémité de l’espace défini : par exemple à côté de la porte, le premier rayonnage du placard, la gauche du tiroir.

Je prends le premier objet et je décide dans quel contenant le mettre : à jeter, à recycler, à donner, à vendre, à réparer.

Si je décide de garder l’objet en question, je me pose les questions suivantes :

       – Dans quelles circonstances en aurons-nous besoin ?
       – Que sera en train de faire la personne quand elle en aura besoin ?
       – Quand l’utiliserons-nous ?

Les réponses à ces questions me permettent de :

  • Regrouper nos objets par catégorie ;
  • Savoir où les ranger (ce placard est-il adéquat ou vaudrait-il mieux que cet objet soit dans un autre espace de la maison ?) ;
  • Définir la facilité avec laquelle nous devons y avoir accès (nous l’utilisons très fréquemment, rarement, …).

 

Enfin, je place l’objet en question dans une boîte que j’étiquette du nom de catégorie qui nous parle le mieux. Par exemple : « voyages ».

Je fais de même avec tous les effets personnels qui se trouvent dans l’espace défini, en progressant peu à peu.

Cette méthode permet de ne pas « picorer » partout dans l’espace. « Balayer » ainsi l’espace par exemple de gauche à droite permet de voir le vide se faire peu à peu.

Lorsque tout l’espace a été trié, je reprends chaque catégorie et je purge pour ne garder que l’essentiel.

Je décide alors de l’emplacement de chaque catégorie dans l’espace ainsi désencombré et je prends des contenants adéquats que je choisis en fonction de mes goûts.

Attention : il est important que chaque objet fréquemment utilisé puisse être pris et rangé avec le minimum de gestes. Sinon, gare à la procrastination !

Voici le résultat du désencombrement et de l’organisation de notre cagibi que j’ai remis au goût du jour en prévision de la rentrée.

bureau rangé

Tout l’espace mural a été utilisé avec un accès direct à de nombreux objets / documents bien catégorisés : fournitures scolaires, réserve de livres, dossiers familiaux, modes d’emploi, souvenirs, CD vierges, créations, archivage.

Une pièce dédiée à des objets / documents que nous utilisons peu fréquemment mais dont l’accès est facile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles

Voir plus

7 jours pour combattre la dispersion

Vous recevrez tous les jours par email, pendant 7 jours, une étape clé pour vous aider à combattre la dispersion.